Lors de l’Altitude Jazz Festival 2022, les concerts au coin du feu ont fait grand Bruit… Vous vous souvenez ? 

Tout en extérieur, sous les étoiles, sonorisés et illuminés comme de vrais concerts dans des lieux naturels improbables et alimentés en partie par l’énergie de spectateurs juchés sur une série de vélos… Des instants magiques, couplés d’une réussite d’énergie verte et collective.

Face à l’engouement généré par ce format plus intimiste, Bruit Blanc a décidé de poursuivre cette expérience éphémère en un mouvement permanent, plus beau, plus grand, plus pratique et encore plus durable…  

Et ainsi est né le Pavillon Bruit Blanc.

Une scène mobile, pour s’affranchir des contraintes !

Avec le Pavillon Bruit Blanc, il sera possible d’aller partout dans le Briançonnais. En plus d’être esthétique, sa structure légère conçue sur mesure, démontable, modulable, transportable et, il faut le préciser, unique, pourra être installée au bord d’un lac comme dans la cour d’une école…  Et après tout, la liberté, n’est-ce pas ce qu’il y a de plus beau ?

Le plus : structure conçue par Bruit Blanc et réalisée par des artisans locaux : dessins par IOTA architecture (Briançon), charpente par Les Mangeurs de Bois, (Briançon), éléments métal par Le Mécanographe (Isère), toile par Docteur Housse (Briançon)

Une scène durable, pour préserver l’environnement

La musique, c’est bien, la musique éco responsable, c’est mieux ! Si agir pour notre planète n’est plus une option, abandonner la musique n’en est pas une non plus. La solution : un véléctrogène ! Le système de son et lumière qui anime le pavillon est optimisé pour pouvoir être alimenté en électricité par une flotte de vélos (de seconde main, remis en état pour l’occasion) sur lesquels le public pédalera.

Le plus : véléctrogène conçu en collaboration avec deux associations locales, Mobilidées (Gap) et l’Atelier Cyclonique (Briançon), et monté localement, couplable avec celui de Gap si besoin.

Une scène collective et intime, pour créer du lien

Les concerts proposés seront intimistes (200 personnes), plutôt dans le soutien à la découverte et l’émergence artistique. Les montage, démontage et transport nécessiteront d’embarquer dans cette belle aventure des bénévoles toujours plus passionnés ! Le pavillon deviendra ainsi le point de ralliement des amateurs de bonnes musiques dans le Brianconnais.

Le plus : concert offert aux habitants motivés qui viennent pédaler pour l’installation de la soirée !

Cette idée vous ressemble ?

Soutenez le projet et faites partie de l’aventure en venant au concert, en devenant bénévole ou en faisant un don à la hauteur de vos possibilités. Entreprises, nous sommes éligibles au mécénat culturel, pensez-y !

Pour nous aider, c’est par ici !